Diplômés de master et d’écoles : quand les compétences s’emmêlent - Université Toulouse - Jean Jaurès Access content directly
Journal Articles Éducation permanente Year : 2019

Diplômés de master et d’écoles : quand les compétences s’emmêlent

Abstract

The results of a quantitative and qualitative survey of French graduates, who are in employment and who have diplomas testifying to at least 5 years of higher education after their baccalaureat, support the hypothesis that these years of study fail to provide all the specific skills necessary. On the contrary, the results highlight the transversality perceived by young people in employment of all the skills that they have acquired, as well as the fundamental role these skills play in developing job adaptability, rather than simply providing an advantage over other candidates for the same job.
Une enquête quantitative et qualitative auprès de diplômés à bac+5 et en emploi remet en cause l’hypothèse d’un déficit d’apport en compétences spécifiques en cours de formation initiale. En revanche, elle révèle la transversalité perçue par les jeunes en emploi de l’ensemble des compétences acquises, ainsi que leur rôle fondamental pour développer l’adaptabilité à l’emploi, bien plus que pour s’assurer une différenciation à l’embauche.
No file

Dates and versions

hal-03468519 , version 1 (07-12-2021)

Identifiers

Cite

Marianne Blanchard, Nathalie Beaupère, Philippe Lemistre, Boris Menard. Diplômés de master et d’écoles : quand les compétences s’emmêlent. Éducation permanente, 2019, 218, pp.97-107. ⟨10.3917/edpe.218.0097⟩. ⟨hal-03468519⟩
63 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More