Les formes de gradation vieil-anglaises sēlra « meilleur », sēlest « le meilleur » et le superlatif latin sōlistimus / sollistimus « très favorable » - Université Toulouse - Jean Jaurès Access content directly
Journal Articles Historische Sprachforschung Year : 2009

Les formes de gradation vieil-anglaises sēlra « meilleur », sēlest « le meilleur » et le superlatif latin sōlistimus / sollistimus « très favorable »

Eric Dieu

Abstract

Cet article défend l’idée d’un rapprochement des formes vieil-anglaises sēlra « meilleur », sēlest « le meilleur » et latines sōlistimus / sollistimus « très favorable ». Cela suppose d’admettre que le terme latin (qui, associé au substantif tripudium, s’applique à l’augure tiré de ce que les poulets sacrés laissaient tomber des grains à terre en mangeant, et doit donc avoir le sens de « le plus favorable, très favorable ») ne soit pas, comme on le pense traditionnellement, le superlatif de l’adjectif sollus « entier, intact », mais qu’il s’agisse du produit de la réfection en -imus (d’après sinistimus « le plus loin sur la gauche », c’est à dire « le plus favorable » dans la langue des augures) d’un ancien superlatif primaire ayant conservé, comme un autre terme du vocabulaire religieux, iouiste (= védique yáviṣṭha- « le plus jeune »), le suffixe *-isto- des superlatifs primaires indo-européens. Le superlatif latin, issu de *sōlistos, serait le correspondant exact de v. angl. sēlest : il s’agirait d’une vieille forme héritée, issue d’une racine du vocabulaire religieux indo-européen (*selh2- « chercher à se rendre favorable ; être favorable », cf. grec ἱλάσκομαι « se rendre favorable, apaiser » et arménien աղաչեմ ałačʿem « prier »), et préservée, comme iouiste, du remplacement de *-isto- par *-is°mo- en raison de son caractère figé dans le vocabulaire religieux.
No file

Dates and versions

hal-01859903 , version 1 (22-08-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01859903 , version 1

Cite

Eric Dieu. Les formes de gradation vieil-anglaises sēlra « meilleur », sēlest « le meilleur » et le superlatif latin sōlistimus / sollistimus « très favorable ». Historische Sprachforschung, 2009, 122, pp.31-38. ⟨hal-01859903⟩

Collections

UNIV-TLSE2 PLH
41 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More